Des candidats de l'opposition dénoncent des fraudes au Togo

Début décompte des voix dans un bureau de vote à Lomé

Crédit photo, AFP

Légende image,

Début décompte des voix dans un bureau de vote à Lomé

Au moins trois candidats de l'opposition togolaise déclarent que l'élection a été marquée par des fraudes.

Les résultats provisoires donnent le président sortant Faure Gnassingbé vainqueur pour un quatrième mandat.

La commission électorale soutient que M. Gnasingbé a eu 72% des voix contre 18% pour son principal rival, l'opposant Agbéyomé Kodjo.

Ce dernier a déclaré que le vote a été marqué par de multiples fraudes et qu'il se considère comme le véritable vainqueur de la présidentielle.

Lire aussi

Un autre candidat, Jean Pierre Fabre a accepté sa défaite, selon son directeur de campagne Patrick Lawson-Banku.

"Les premières tendances du vote mettent M. Kodjo et le candidat du parti au pouvoir en tête", a déclaré M. Lawson-Banku.

Sept candidats au total étaient en lice, les trois derniers ayant fait des scores insignifiants.

M. Gnassingbé, arrivé au pouvoir en 2005 après le décès de son père, le général Gnassigbé Eyadéma, qui avait lui-même dirigé le Togo pendant 38 ans, a été réélu depuis lors de scrutins très contestés par l'opposition.

Légende audio,

Présidentielle au Togo: Faure Gnassingbé réélu pour un 4ème mandat