Ligue africaine des champions: deux équipes marocaines face à deux équipes égyptiennes en 1/2 finale

Hamza Asrir et Abdellatif Noussir du Wydad tentent de bloquer l'Etoile Karim Aribi lors du quart de finale de la Ligue des champions de la CAF entre l'Etoile du Sahel de Tunisie et le Wydad Casablanca du Maroc.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Hamza Asrir et Abdellatif Noussir du Wydad bloquent Karim Aribi de l'Etoile à Radès

La perspective d'une finale de la Ligue des champions entre les rivaux de Casablanca est toujours d'actualité après que le Wydad a éliminé l'Etoile du Sahel tunisienne samedi dernier.

Menés 2-0 à l'aller, les Marocains se sont imposés 2-1 sur l'ensemble des deux matches, malgré leur défaite 1-0 contre l'Etoile du Sahel à Radès.

Jamais deux équipes d'un même pays ne s'étaient rencontrées en finale d'une compétition de football de clubs africains.

La perspective est donc bien réelle pour le Maroc, mais aussi pour l'Égypte.

Le Wydad, qui a terminé deuxième l'année dernière, rencontrera Al Ahly, huit fois vainqueur, en demi-finale.

A lire aussi:

Pendant ce temps, le frère ennemi de Wydad, Raja, affrontera une autre équipe égyptienne, Zamalek, dans le dernier carré.

Le derby de Casablanca mis à part, il y a aussi la perspective alléchante de voir les deux équipes les plus performantes de la compétition se rencontrer en finale.

Al Ahly a été sacré champion d'Afrique à huit reprises, tandis que le Zamalek a remporté cinq titres, mais les deux équipes ne se sont jamais rencontrées en finale du plus grand prix de club du continent.

Vendredi, le Zamalek a éliminé l'Espérance, champion en titre, et le lendemain, lorsque Ahly a battu les Mamelodi Sundowns d'Afrique du Sud, les deux géants du Caire se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2005.

Le Wydad a été le dernier des quatre demi-finalistes à se qualifier, après le Raja qui avait réussi à se qualifier plus tôt samedi, et ce malgré une défaite sur un but de Karim Aribi dans la seconde période.

L'attaquant algérien est rentré à la maison après un corner, mais il regrettera les deux occasions qu'il a manquées par la suite - avec une balle de tête qui s'est dirigée droit sur le gardien du Wydad, Ahmed Reda Tagnaouti, soulagé.

Le Wydad s'est rapproché en fin de match, Ismail El Haddad frappant la barre transversale avant de manquer d'autres ouvertures dans une finale nerveuse de bout en bout où les deux équipes ont eu de belles occasions de marquer.

Bien qu'aucune équipe du même pays ne se soit jamais rencontrée en finale de la Ligue des champions africains ou de son prédécesseur (la Coupe des champions africains), la finale de la compétition de clubs de deuxième division africaine - la Coupe de la Confédération - en a déjà été témoin.

En 2008, le CS Sfaxien de Tunisie a battu ses compatriotes de l'Etoile du Sahel alors que quatre ans plus tôt, Asante Kotoko avait remporté un match entièrement ghanéen contre son rival amer, Hearts of Oak.

Cette année, les demi-finales doivent se dérouler au cours des deux premières semaines de mai, la finale devant se jouer dans un lieu neutre le 29 mai.

A lire aussi:

Raja sur le banc des accusés

Dimanche, la Confédération du football africain (Caf) a déclaré qu'elle enquêtait sur un affrontement qui a eu lieu entre les joueurs du Raja et les supporters du TP Mazembe près du tunnel avant le coup d'envoi.

Après avoir observé l'incident, le conseil de discipline de la Caf a suspendu le défenseur du Raja "Iliass Haddad immédiatement et provisoirement jusqu'à ce qu'il comparaisse devant le conseil de discipline lors de la prochaine réunion pour une audience officielle".

Les dirigeants du Raja ont également été convoqués devant le Conseil de discipline lors de sa prochaine réunion et doivent envoyer leur rapport sur l'incident le dimanche 15 mars au plus tard.