Les États africains imposent des restrictions strictes face au Coronavirus

Copyright de l’image AFP

Plusieurs États africains ont imposé des restrictions de grande envergure pour tenter de freiner la propagation du coronavirus.

Ces mesures prennent en compte des restrictions aux ressortissants étrangers, la fermeture des écoles et des interdictions de rassemblements de masse pour enrayer l'épidémie.

L'Afrique du Sud a fermé ses frontières aux ressortissants des pays les plus touchés et interdit les grands rassemblements publics, tandis que le Kenya a également imposé des restrictions de voyage radicales.

Ces mesures sont une tentative de prévenir une épidémie majeure sur un continent où les services de santé sont médiocres.

Au moins 26 États africains ont été touchés par le virus jusqu'à présent.

La plupart des cas confirmés concernent des personnes arrivant d'Europe et en Amérique du Nord.

Copyright de l’image AFP

Mais l'Afrique du Sud a imposé les restrictions les plus sévères à ses citoyens depuis la fin de la gouvernance de la minorité blanche après avoir signalé sa première transmission locale.

Dans un discours à la nation dimanche, le président Cyril Ramaphosa a déclaré un état d'urgence nationale, le nombre de cas étant passé à 61 dans le pays.

"Au départ, ce sont les personnes qui avaient voyagé hors du pays, en particulier d'Italie, qui ont été testées positivement pour le virus", a-t-il déclaré.

"Il est préoccupant de constater que nous sommes maintenant confrontés à une transmission interne du virus", a déclaré M. Ramaphosa.

Le Rwanda a de son côté signalé quatre nouveaux cas de coronavirus dimanche, portant le total des infections à cinq, selon le ministère de la santé.

Les nouveaux cas concernent tous des ressortissants rwandais. Deux patients sont arrivés de Fidji et de Londres respectivement, tandis qu'un patient a été infecté à l'intérieur du pays, a indiqué le ministère.

RwandAir, la compagnie aérienne nationale, assure toujours des vols hebdomadaires vers l'aéroport Gatwick de Londres.

Dimanche, le président Paul Kagame sur Twitter a invité les dirigeants des pays voisins de se joindre au "challenge du lavage des mains" de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui met l'accent sur le lavage des mains comme mesure préventive.

Le ministère de la santé a déclaré qu'il recherchait des personnes qui pourraient avoir été en contact avec les patients.

Le Rwanda a maintenant le plus grand nombre de cas de coronavirus de tous les pays d'Afrique de l'Est.

Les autorités ont fermé toutes les écoles et interdit tous les rassemblements - y compris dans les lieux de culte - pour empêcher la propagation du virus.