Le Burkina Faso dévoile la statue "corrigée" de Thomas Sankara

Il y a un an, une première statue avait suscité de vives critiques concernant le peu de ressemblance avec Thomas Sankara. Dimanche, le Burkina Faso a révélé une version “revue et corrigée” du père de la révolution Burkinabè

A composite image showing the first statue as unveiled in March 2019, and the second statue as unveiled in May 2020.

Crédit photo, AFP/BBC

Légende image,

L'originale (G) avait été dévoilée en mars 2019. La nouvelle statue de Thomas Sankara (corrigée) (D) a été inaugurée dimanche à Ouagadougou. "Il sera difficile de reproduire trait pour trait l'image de Thomas Sankara" a estimé dimanche Alpha Barry, le ministre des affaires étrangères qui était à la cérémonie de présentation de la nouvelle statue du" père de la révolution" burkinabè avec six ministres du gouvernement.

Crédit photo, DR

Légende image,

La première version dévoilée en mars 2019 avait été retirée après de vives critiques concernant le peu de ressemblance avec Thomas Sankara. Le Comité International du Mémorial Thomas Sankara (CIMTS) avait néanmoins tenu à rassurer les populations que des corrections seraient apportées "dans le cadre du processus de finition de l'œuvre".

Crédit photo, AFP

Légende image,

Le sculpteur Jean Luc Bambara est retourné à la planche à dessin l'année dernière. Un examen attentif de la nouvelle version dévoilée montre que les yeux et d'autres fonctionnalités ont été retravaillés et raffinés. "Ce qui n'a pas fonctionné la première fois, c'est le [court] délai", a-t-il dit, "puis il y avait les conditions météorologiques".

Crédit photo, AFP

Légende image,

La version nettement améliorée, présente une nouvelle tête du père de la révolution Burkinabè. Le reste n'a pas été touché explique le sculpteur Jean Luc Bambara, qui indique avoir eu plus de temps pour parfaire un travail réalisé en 120 jours dans des conditions climatiques sévères. La statue de 8 mètres, est un projet d'un comité de plusieurs artistes qui travaillent sur un mémorial pour Thomas Sankara soutenu par les autorités du pays.

Crédit photo, AFP

Légende image,

La nouvelle version a la même posture triomphante que la première. Thomas Sankara - une icône pour de nombreux jeunes Africains dans les années 80 - reste pour certains un "Che Guevara" héroïque.

Crédit photo, AFP

Légende image,

Les concepteurs de la statue de l'ancien président, devenu une icône nationale et internationale, ont expliqué dans la presse que celle-ci ne pouvait être réellement appréciée qu'à une distance de 200 mètres

Crédit photo, AFP

Légende image,

Thomas Sankara est arrivé au pouvoir en 1983 et a adopté des politiques radicales de gauche et a cherché à réduire la corruption du gouvernement.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

La statue d'aujourd'hui se trouve sur le site de Ouagadougou où Thomas Sankara a été assassiné le 15 octobre 1987 par un groupe de soldats dans des circonstances mystérieuses. Il n'avait que 37 ans.

Crédit photo, AFP

Légende image,

Le 15 octobre 1987, le commando qui a abattu l'homme a surtout créé un mythe qui, 30 ans après, continue d'être une source d'inspiration. Né en décembre 1949, Thomas Sankara a dirigé le Burkina Faso du 4 août 1983 au 15 octobre 1987