Accouchement: des villageoises nigérianes se cotisent et achètent une "ambulance"

Les femmes du village de Bardo
Légende image,

Les femmes du village de Bardo ont trouvé leur solution au problème de transport pour la maternité.

Dans un village, des femmes ont trouvé leur solution aux difficultés de transport pour la maternité notamment en cas d'accouchement.

Elles ont ont fourni l'argent nécessaire à l'achat d'une voiture destinée à transporter les femmes à l'hôpital, notamment en cas d'accouchement en raison de problèmes de transport dans la région.

Le village se trouve à 29 kilomètres de l'hôpital de Jahun, où se trouve la maternité. Le transport est difficile en raison du mauvais accès aux routes.

Halima Adamu, qui a dirigé la campagne de financement, révèle à la BBC que les femmes avaient cotisé 1 000 nairas chacune et chaque femme du village avait fait un don.

Lire aussi :

"Chaque mois, nous avons collecté 1 million de nairas et nous avons finalement pu acheter la voiture. Désormais, lorsqu'une femme accouche, c'est la voiture qui la transporte à l'hôpital pour accoucher en toute sécurité", soutient-elle.

"Pour le transport à l'hôpital au moment de l'accouchement, la belle-mère paiera 2 000 Nairas pour acheter le carburant à hauteur de 1 500 Nairas et le reste de l'argent est versé au trésorier pour pouvoir payer d'éventuelles réparation de la voiture ou des urgences", déclare-t-elle.

Légende image,

Un groupe de femmes collecte des fonds pour acheter une voiture afin d'emmener les femmes enceintes à l'hôpital.

Naissance sur la route

La voiture a emmené des ambulanciers dans un hôpital du village de Jahun dans l'État de Jigawa. Alhassan Haruna, un habitant du village de Bordo, déclare à la BBC que tout ce qu'ils espéraient maintenant est que le gouvernement acheve les travaux de réparation de la route et leur facilite les déplacements.

"Il y a des trous sur la route qui est inachevée, moi-même à cause des trous ma femme a accouché sur la route avant d'arriver à l'hôpital".

Lire aussi :

C'est la ligne

Le gouvernement de l'État de Jigawa a mis en place un programme pour remplacer les ambulances endommagées.

Le Dr Kabir Ibrahim, secrétaire de l'Autorité des soins de santé primaires de l'État de Jigawa, annonce que "sur les 120 véhicules, plus de 100 ont été endommagés et ne fonctionnaient pas, mais maintenant tous les véhicules de l'État sont en mauvais état."

"Dans les zones où il est difficile d'accéder, nous pouvons considérer cette voiture comme un véhicule de transport sûr pour emmener les femmes à l'hôpital pour l'accouchement, surtout la nuit", a-t-il ajouté.

"Ces personnes qui emmèneront les femmes surtout la nuit à la maternité, ne le feront pas gratuitement, car partout où vous emmenez une femme à l'hôpital pour l'accouchement, vous devez payer 4 000 N", ajoute-t-il.

Cependant, le Dr Kabir dit que le système était utilisé dans trois régions du gouvernement local en phase de tests.

Regarder aussi :

Légende vidéo,

Mariée à 13 ans, Salimata Ouattara a souffert de fistules après un accouchement difficile. La force des mots