S'accepter avec ses cheveux crépus, un combat quotidien

Légende vidéo,

Liliane Coulibaly : "J'ai ouvert mon salon parce qu'on m'a refusé un emploi à cause de mes cheveux crépus"

Liliane Coulibaly Caly, entrepreneure sénégalaise, a créé le salon de coiffure Akoya Hair pour prendre soin des cheveux crépus.

Son expérience lors d'un entretien d'embauche dans une grande entreprise à Dakar, l'a poussé à se lancer :

" Ils étaient très intéressés par mon profil. Mais c'est parce que j'avais les cheveux crépus qu'ils n'ont pas pu me prendre", raconte-elle, expliquant que la dictature du 'cheveux lisse' reste très présent dans le monde du travail.

Lire aussi :

Pour Liliane Coulibaly Caly, "il est temps de montrer que nos cheveux sont très beaux et qu'on peut les coiffer pour aller au travail".

Voilà pourquoi, la femme d'affaires a lancé une gamme de produits naturels pour cheveux fait dans son pays, le Sénégal.

Elle organise aussi le Dakar Hair Day depuis l'année dernière.

Il s'agit d'un événement centré sur les cheveux naturels avec des échanges entre influenceurs, coiffeurs, parents et enfants:

"juste dire aux enfants qu'ils ont de beaux cheveux" peut aider à enlever dans la tête des enfants les qualificatifs péjoratifs qu'ils entendent tout le temps au sujet de leurs cheveux.

Lire aussi :

A regarder - HApsatou Sy, entrepreneure, donne les secrets de sa réussite

Légende vidéo,

Le secret de ma réussite : Hapsatou Sy