Volcan Nyiragongo à Goma : les habitants qui avaient fui pour le Rwanda continuent de rentrer

Le volcan du Mont Nyiragongo entre en éruption au-dessus de Goma

Crédit photo, EPA

Légende image,

La dernière éruption du volcan remonte à 2002 et a tué 250 personnes.

Les autorités locales qui ont suivi l'évolution de l'éruption toute la nuit renseignent que la coulée de lave a perdu en intensité et que les quelques secousses sismiques sont moins importantes.

Les Congolais qui avaient fui cette nuit vers le Rwanda en raison de la menace du volcan Nyiragongo continuent de rentrer chez eux.

L'évaluation de la situation humanitaire est en cours.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a lancé un plan d'évacuation de la ville de Goma, dans l'est du pays, après l'éruption d'un grand volcan.

Des fontaines de lave ont jailli du Mont Nyiragongo dans le ciel nocturne, formant un épais nuage orange au-dessus de Goma, qui compte deux millions d'habitants.

Des personnes paniquées ont fui pour se mettre en sécurité.

Le volcan, situé à environ 10 km de la ville, est entré en éruption pour la dernière fois en 2002, tuant 250 personnes et faisant 120 000 sans-abri.

A lire aussi sur BBC Afrique:

Avant même l'annonce du gouvernement, des foules d'habitants ont été vues avec des matelas et d'autres effets personnels, fuyant, souvent à pied, vers la frontière avec le Rwanda à l'est. D'autres ont fui vers des zones plus élevées à l'ouest de la ville.

Carine Mbala, une habitante, a déclaré à l'agence de presse AFP : "Il y a une odeur de soufre. Au loin, on peut voir des flammes géantes qui sortent de la montagne".

Les populations ont été invitées à rester calmes, mais certains se sont plaints du manque d'informations de la part des autorités au milieu des récits contradictoires qui circulent sur les médias sociaux.

"Nous sommes déjà dans une psychose totale", a déclaré un résident, Zacharie Paluku, à l'agence de presse Associated Press (AP). "Tout le monde a peur ; les gens s'enfuient. Nous ne savons vraiment pas quoi faire."

Crédit photo, EPA

Crédit photo, Getty Images

Crédit photo, Reuters

Dario Tedesco, un volcanologue basé à Goma, a déclaré à l'agence de presse Reuters qu'une nouvelle fracture s'était ouverte sur le volcan, et que la lave atteignait l'aéroport de la ville.

"Maintenant, Goma est la cible", a déclaré M. Tedesco. "Je pense que la lave se dirige vers le centre de la ville".

L'autoroute qui relie Goma à la ville de Beni avait déjà été engloutie par la lave, selon AP. L'électricité était coupée dans de grandes parties de la ville.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré sur Twitter que le gouvernement discutait des "mesures urgentes à prendre" après que le Premier ministre a convoqué une réunion d'urgence dans la capitale, Kinshasa.

Une vidéo postée sur Twitter par The New Times au Rwanda a montré l'éruption depuis la ville de Rubavu, près de la frontière avec le Rwanda.

A regarder sur BBC Afrique:

Légende vidéo,

Au sommet du volcan Nyiragongo

D'autres personnes ont posté des vidéos de la lave s'échappant du volcan, qui a connu son éruption la plus meurtrière en 1977, avec plus de 600 morts.

Le Mont Nyiragongo est l'un des volcans les plus actifs au monde, mais on craignait que son activité ne soit pas correctement observée par l'Observatoire volcanique de Goma, depuis que la Banque mondiale a réduit son financement suite à des allégations de corruption.