Guinée : Cellou Dalein Diallo accepte sa défaite

Alpha Condé  et Cellou Dallein Diallo
Image caption Alpha Condé propose un gouvernement d'union nationale

L'ex-Premier ministre et candidat à la présidentielle guinéenne, Cellou Dalein Diallo a accepté sa défaite au lendemain de la confirmation par la Cour suprême de l'élection de son rival Alpha Condé à la présidence de la République, avec 52 % des voix.

La Cour suprême qui a rejeté toutes les réclamations du candidat Cellou Dalein Diallo n'a fait que confirmer les résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI ) qui consacrait déjà la victoire d'Alpha Condé avec 52,52%contre 47,48%pour Cellou Dalein Diallo de l'UFDG.

L'annonce des résultats provisoires avait été suivie par des protestations violentes des partisans de Cellou Dalein Diallo à Conakry et dans son bastion électoral en Moyenne-Guinée.

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, a félicité les deux anciens candidats pour l'attitude ''responsable dont ils ont fait montre tout au long du processus".

La capitale, Conakry est calme malgré la psychose d'une explosion de violence après la proclamation des résultats définitifs.

Alpha Condé s'est opposé à tous les pouvoirs en place depuis l'indépendance de la Guinée en 1958.

Il devient donc le premier président démocratiquement élu de ce pays.