Moubarak toujours dans la tourmente

president Hosni Moubarak Copyright de l’image Reuters
Image caption Le Président Hosni Moubarak en pleine allocution

Le président Moubarak a nommé samedi, son chef des services secrets, Omar Suleyman, comme vice président. Suleyman devient le premier vice-président du règne trentenaire de Moubarak.

Le leader égyptien avait promis une refonte de son administration, et il vient de confier la tâche de former un nouveau gouvernement à Ahmad Shafiq. Shafiq a servi comme ministre de l'aviation civile dans le cabinet sortant.

La figure de proue de l'opposition, Mohamed El Baradei, a déclaré qu'il est maintenant temps pour le président Moubarak de démissionner ou au moins de promettre qu'il ne se représenterait pas pour les élections présidentielles de cette année.

Un membre important du parti présidentiel, Ahmad Ezz, a démissionné du parti. Ezz, est un homme d'affaires et un proche associé du fils du président. Il figure parmi les personnalités visées par les manifestants.

Des dizaines de milliers de manifestants sont toujours dans les rues du Caire, la capitale égyptienne, exigeant la démission du président Hosni Moubarak. La police et des manifestants se sont affrontés devant le ministère de l'Intérieur et il ya eu des blessés. Les manifestants défient le couvre-feu prolongé. L'armée égyptienne a demandé à la population de ne pas se rassembler dans les rues, mais jusqu'à présent elle n'est pas intervenue.

Le couvre-feu est également ignoré par les manifestants à Alexandrie et à Suez. Il y a eu des postes de police brûlés dans pluseurs villes du pays, notamment à Gizeh et Rafah.

Lire plus