GB : la police met en garde deux opposants rwandais

Le président Kagame
Image caption Le président Kagame dirige le Rwanda d'une main de fer

Deux hommes d'origine rwandaise vivant en exil en Grande-Bretagne ont reçu de la police une mise en garde, les prévenant que leur vie est en danger. Un homme soupçonné de vouloir les assassiner a, en effet, été intercepté alors qu'il tentait d'entrer au Royaume-Uni. Une affaire embarrassante pour Kigali.

"Le gouvernement rwandais représente un danger immédiat pour votre vie" indique la mise en garde écrite remise par la police britannique à René Mugenzi et Jonathan Musonera.

Les deux hommes sont des exilés rwandais, installés à Londres.

Toujours selon la police, ce danger pourrait se matérialiser sous n'importe quelle forme.

Apparemment, peu avant d'aller frapper à la porte de René Mugenzi et Jonathan Musonera, la police anti-terroriste avait arrêté un Rwandais alors qu'il essayait d'entrer en Grande-Bretagne. Suite à un interrogatoire, le suspect - qui n'a pas été identifié - a été refoulé.

René Mugenzi et Jonathan Musonera sont tous deux actifs dans des mouvements politiques d'opposition au président Kagamé.

La police britannique les a informés du fait qu'elle ne peut pas garantir leur sécurité et leur a conseillé d'installer des alarmes à leur domicile, voire de déménager.

L'ambassade du Rwanda à Londres dément toute implication dans un projet qui viserait à éliminer les deux hommes.

Dans un communiqué, l'ambassadeur déclare : "le gouvernement rwandais ne menace pas la vie de ses ressortissants où qu'ils vivent".