Révélations contre Paul Kagame

Paul Kagame Copyright de l’image none
Image caption Paul Kagamé a toujours nié être impliqué dans l'attaque

Une personalité rwandaise en exil, Théogene Rudasingwa, a affirmé que le président Paul Kagamé s'est vanté d'avoir donné l'ordre d'abattre l'avion de l'ancien président, Juvénal Habyarimana.

Cet attentat, commis le 6 avril 1994 alors que l'appareil atterrissait à Kigali, fut le déclencheur du génocide contre les Tutsis et Hutus modérés.

Paul Kagamé a toujours nié être impliqué dans l'attaque.

A l'époque, M. Rudasingwa combattait dans les rangs du FPR.

Revenu au Rwanda en 1999, celui qui est considéré alors comme la tête pensante du régime est nommé directeur de cabinet du Président Kagame.

Il devient alors le principal conseiller du Chef de l'Etat. Très écouté, très influent, il jouera un rôle important dans la mise en place de la politique de réconciliation nationale.

Après cinq ans, les deux hommes se séparent en s'accusant mutuellement de corruption.

Très vite, Rudasingwa décide de s'exiler aux Etats-Unis dénonçant le harcèlement dont il affirme être l'objet.

Mais aujourd'hui, comme plusieurs anciens proches du président Paul Kagame, Théogène Rudasingwa est l'un de ses principaux opposants.

Le gouvernement rwandais n'a pas réagi à ces accusations.

Paul Kagamé a toujours affirmé qu'il n'était pour rien dans l'attentat contre Juvénal Habyarimana.