Décès d'un proche de Laurent Gbagbo

Copyright de l’image
Image caption Bohoun Bouabre fut un cacique du FPI le parti de l'ex-président Gbagbo

L'ancien ministre ivoirien de l'Économie et des Finances Paul-Antoine Bohoun Bouabré est mort ce mercredi à Jérusalem, en Israël des suites d'une maladie. Il avait 55 ans.

L'ancien grand argentier, Paul-Antoine Bohoun Bouabré souffrait d'une grave insuffisance rénale selon ses proches.

Ce cacique de l'ancien régime de Laurent Gbagbo avait trouvé refuge en Israël. Il était visé par un mandat d'arrêt international émis par la justice ivoirienne pour les graves crimes commis dans le cadre de la crise postélectorale.

Ancien professeur d'économie à l'université d'Abidjan, il avait également été ministre d'État chargé du Plan et du Développement.

Son nom a été régulièrement cité dans la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer en avril 2004 à Abidjan.

Il avait été entendu, de même que l'ex-Première dame Simone Gbagbo, par le juge français Patrick Ramaël à Abidjan en 2009 dans le cadre de l'affaire. Mais il avait nié tout implication dans sa disparition.

Après la chute de Laurent Gbagbo, Paul-Antoine Bohoun Bouabré aurait - selon ses proches-dépêché des émissaires auprès du nouveau pouvoir pour négocier le dégel de ses avoirs ou, à défaut, obtenir une prise en charge de l'État. Mais, les autorités seraint restées silcencieuses.