Mali : des détenus en grève de la faim

Des militaires maliens Copyright de l’image Reuters
Image caption Des militaires ont pris le pouvoir au Mali jeudi

Les personnalités interpellées dans la foulée du coup d'Etat de jeudi ont entamé une grève de la faim.

La grève de la faim entamée par ces personnalités arrêtée par les putschistes a été confirmée par le correspondant de BBC Afrique à Bamako, qui a contacté un proche de l'un des détenus.

Les grévistes dénoncent d’une part leur arrestation et détention, et de l’autre, les conditions dans lesquelles ils sont détenus.

La junte a arrêté une dizaine de membres et proche du régime d’Amadou Toumany Touré au nombre desquelles se trouvent des officiers de l'armée et des membres du gouvernement déchus.

Parmi ces derniers, il y a l'ancien ministre des affaires étrangères Soumeilou Boubey Maiga, le ministre de l'intérieur et des collectivités locales, Kafougna Koné et l'ancien premier ministre Modibo Sidibé.

Par ailleurs, de nombreux soldats se sont présentés dans les casernes à l'appel de la junte qui voudrait contrôler les effectifs de l'armée.

L'objectif de ce contrôle de présence physique est double pour la junte: s'assurer de la loyauté des troupes et mettre fin aux mouvements incontrôlés comme les pillages.