Ben Ali condamné

L'ex-president tunisien Ben Ali Copyright de l’image AFP
Image caption L'ancien président tunisien Ben Ali fait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

L'ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a été condamné mercredi à 20 ans de prison par un tribunal militaire à Tunis, selon l’agence tunisienne TAP.

Une condamnation par contumace, puisque Ben Ali est exilé en Arabie Saoudite.

Le tribunal rendait son verdict dans l’affaire dite de Ouardanine.

4 enfants avaient été tués par balles durant les violences qui ont secoué la ville côtière en janvier 2011. Le tribunal a condamné l’ancien chef d’Etat pour “incitation au désordre, meurtres et pillages sur le territoire tunisien”.

Dans la nuit de 15 au 16 janvier, au lendemain de la fuite de Ben Ali, 4 manifestants avaient été tués en tentant de s’opposer à la fuite de Kaïs Ben Ali, neveu du président déchu.

Les familles des victimes reprochent aux forces de l’ordre d’avoir donné l’ordre de tirer sur les manifestants.

Les jours qui ont suivi la fuite de Ben Ali avaient été marqués par le chaos et la violence.

Une quinzaine de membres des forces de sécurité étaient également poursuivis dans ce dossier, dont certains sont en fuite.

Le tribunal militaire a prononcé des peines de 5 à 10 ans de prison à leur encontre.

Un autre tribunal militaire au Kef doit se prononcer sous peu sur une autre affaire, où la peine capitale a été requise.

L’ex-président a déjà cumulé des condamnations à 66 ans de prison.

Il fait l’objet avec son épouse d’un mandat d'arrêt international.

L’Arabie Saoudite ne répond pas aux demandes d’extradition tunisiennes.

Lire plus