L'ambassadeur des Etats-Unis en Libye tué

La Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton a condamné l'attaque menée mardi soir contre le consulat à Benghazi par des hommes armés, dans l'Est de la Libye.

Outre l'ambassadeur, un agent du département d'Etat américain a été tué et un autre blessé à la main, le reste du personnel a été rapidement évacué.

D'après les autorités libyennes, les assaillants protestaient contre un film jugé offensant pour l’islam.

Le Congrès général national libyen, la plus haute autorité politique du pays, a exprimé son "indignation" suite à cette attaque qu'il qualifie de "criminelle".

C'est ce même film qui a aussi poussé près de 3.000 personnes, essentiellement des salafistes et des membres des "Ultras", des fans de football connus pour leurs provocations violentes, à manifester hier au Caire devant l'ambassade américaine. Ils ont fait irruption dans cette représentation diplomatique et ils ont arraché le drapeau américain pour le remplacer par un étendard islamique.

Selon le Wall Street Journal, le film qui a provoqué la colère dans les deux pays s'intitule " L'innocence des musulmans" et il a été réalisé par Sam Bacile, un Israélo-Américain. Après la manifestation du Caire, il a déclaré au quotidien américain que "l'islam est un cancer".

Le long métrage a reçu le soutien du pasteur américain Terry Jones, qui avait provoqué un tollé en brûlant de nouveau des exemplaires du Coran en avril dernier.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton a déclaré que les Etats-Unis déplorent toute entreprise qui vise à dénigrer les croyances religieuses d'autrui, mais elle a ajouté que rien ne pouvait justifier la violence.