Vente de biens de Ben Ali

Objets de luxe de la famille Ben Ali mis aux enchères
Image caption Objets de luxe de la famille Ben Ali mis aux enchères à Tunis.

Le premier ministre tunisien Hamadi Jebali a inauguré une exposition-vente de milliers de biens ayant appartenu au président Ben Ali et à son clan dans un hôtel à Gammarth dans la banlieue de la capitale, deux ans après la révolution.

Voitures (Aston Martin, Lomborghini) ou encore diamants, tapis et tableaux rares, des milliers de vêtements, d'une valeur d'au moins 10 millions d'euros, seront exposés dans cet hôtel.

On pourra notamment voir des animaux en or massif (lion, puma ou panthère), des chevaux en cristal, un olivier en argent de 80c de hauteur et des horloges anciennes.

Ces milliers d'objets de luxe confisqués à l'ex-président Zine El Abidine Ben-Ali et son clan seront ensuite mis en vente aux enchères.

En effet sa famille, notamment ses gendres et beaux-frères du clan Trabelsi (le nom de son épouse Leïla) contrôlaient d'importants secteurs de l'économie.

Parmi les objets 39 voitures de luxe dont la célèbre limousine blindée Cadillac de l'ex-Raïs, mais aussi 300 bijoux, des tapis, de la porcelaine et les palais du clan Ben-Ali/Trabelsi.

Cinq cents visiteurs par jour sont attendus à partir de dimanche mais le public sera selectionné, en effet, l'entrée coûte 30 dinars (15 euros), un prix élevé pour la majorité des Tunisiens dont le salaire minimum est d'environ 300DT/mois.

Le 14 Janvier marquera le second anniversaire de la fuite de Ben Ali vers l'Arabie Saoudite.

Les Tunisiens qui font face à des difficultés économiques et sociales ainsi qu'à une impasse politique, espèrent pouvoir profiter du produit de la vente notamment pour financer la lutte contre le chômage des jeunes diplomés.

Les blessés de la révolution demandent aussi au gouvernement de leur accorder en priorité des soins médicaux et des emplois décents.