Nigeria: tués pendant une messe

Image caption Un an plus tôt: une église catholique détruite par un attentat à la bombe à Abuja au Nigeria, le 25 décembre 2011

Des hommes armés ont attaqué une église dans le nord du Nigeria, faisant au moins 5 morts et de nombreux blessés.

Les assaillant ont fait irruption dans l'Église pendant la messe de minuit le soir de Noël dans le village de Peri, et ont tiré sur les fidèles, selon une organisation locale de défense des droits de l’Homme.

Le village de Peri, à dominante chrétienne, se situe dans l’Etat de Yobe, près de la ville de Potiskum.

Selon des témoignages, les assaillants auraient mis le feu à l'église, et tiré aussi sur les habitants du quartier.

Aucun groupe n’a revendiqué l’attaque, mais les islamistes du groupe Boko Haram avaient déjà pris pour cible des chrétiens dans l’Etat de Yobe par le passé.

Alors que la population de Yobe est majoritairement musulmane, le centre commercial de Potiskum compte une importante minorité chrétienne.

Les violences liées à Boko Haram et leur répression par les forces de l'ordre ont fait plus de 3.000 morts depuis 2009 au Nigeria.

Cette nouvelle attaque intervient alors que le pape Benoît XVI, lors de sa bénédiction de Noël, condamné les attentats islamistes en Afrique.

"La concorde doit revenir au Nigeria, où d'atroces attentats terroristes continuent à faucher des victimes, en particulier parmi les chrétiens", a dit le souverain pontife

Lire plus