Hollande veut “détruire les terroristes”

Image caption François Hollande à Dubaï, le 15 janvier 2013.

Le président français François Hollande s’est engagé mardi à “détruire les terroristes” au Mali.

Lors d’une conférence de presse à Dubaï, François Hollande s’est exclamé “Vous demandez ce qu’on va faire des terroristes si on les retrouvait? Les détruire. Les faire prisonnier si c’est possible. Et faire en sorte qu’il ne peuvent plus nuire à l’avenir”.

Le chef de l’Etat français a assuré que la France, dont les troupes sont intervenues au Mali pour aider l'armée à repousser les islamistes, n'avait "pas vocation à rester au Mali".

"Nous avons trois buts dans notre intervention qui s'effectue dans le cadre de la légalité internationale, avec la demande expresse des autorités maliennes, le soutien de tous les pays africains et l'appui de l'Europe", a-t-il déclaré.

Il s'agit en premier "d'arrêter l'agression terroriste", "de sécuriser Bamako où nous avons plusieurs milliers de ressortissants", et de permettre au Mali de recouvrer son intégrité territoriale, mission confiée à la force africaine qui a notre appui", selon lui.

Interrogé sur les huit otages français au Sahel, il a affirmé qu'il ferait "tout pour les libérer".

Les otages, "j'y pense à chaque instant mais j'ai considéré que l'intervention était la seule solution".

François Hollande dit avoir obtenu "le soutien" des Emirats arabes unis pour l'intervention française en cours au Mali.

Il a précisé qu'Abou Dhabi apporterait "une aide humanitaire, matérielle, financière et éventuellement militaire".

Lire plus