Affrontements dans l'Est de la RDC

La localité de Nyamilima, située à environ 200 kilomètres au nord-ouest de Goma, la capitale du Nord Kivu, est passée dimanche sous le contrôle des Maï Maï Shetani, une milice proche du gouvernement.

Image caption L'armée est confrontée à des milices rebelles dans l'est de la RDC, avec de violents affrontements dans certaines villes

Ils se sont emparés de la ville après de violents combats contre les miliciens Nyatura, soutenus par la rébellion du M23.

Les Nyaturas se seraient retirés dans les collines à une dizaine de kilomètres de Nyamilima. Mais les résidents vivent dans la peur de les voir revenir en force.

Aucun bilan officiel n’est disponible pour le moment pour ces combats.

Mais d’après Maître Omar Kobata, vice-président et porte-parole de la société civile du nord Kivu, des témoins font état de 15 morts côté Nyaturas et un blessé côté Maï Maï Shetani.

Omar Kabata rappelle d’ailleurs que ces localités sont disputées par ces milices depuis plus d’un mois sans que l’Etat ne réagisse.

« L’Etat semble se croiser les bras. Et cela se fait même sous la barbe des soldats de la MONUSCO », indique-t-il.

Dans la ville de Punia, dans la province du Maniéma, règne une situation similaire.

Les Maï Maï Raïa Mutomboki ont délogé samedi les Forces Armées de la RDC (FARDC).

Dimanche matin, des renforts de Kisangani venaient appuyer les troupes gouvernementales et réussissaient à disperser les Raïa Mutomboki.

D’après le porte-parole du gouvernement Lambert Mendé, l’armée a repris le contrôle, mais les commandements locaux sous-estiment parfois les groupes armés qui se trouvent dans l’Est du pays.

« Peut-être ont-ils eu une faiblesse d’analyse, mais les FARDC ont démontré qu’elles étaient effectivement en charge de la sécurité du pays et qu’elles avaient les moyens de ramener sur le droit chemin ceux qui tentaient de s’en écarter », a-t-il dit.

Pour le gouvernement, ce sont les ressources minières de la région qui attirent les milices.

En effet, d’après le porte-parole, les combats se déroulent toujours à proximité des carrières de diamant ou d’or.