RDC: résolution historique de l'ONU

Image caption Un Casque Bleu à Goma. Pour la première fois, une brigade de l'ONU sera dotée d'un mandat offensif dans l'Est de la RDC

La résolution 2098 du Conseil de Sécurité de l'ONU crée pour la première fois une brigade d'intervention rapide pour combattre les groupes armés en RDC

La brigade sera intégrée au sein de la Mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo, la MONUSCO.

Elle sera composée de 3069 éléments.

Elle aura un mandat robuste qui lui permettra de combattre l'expansion des groupes armés en RDC.

Kinshasa attendait une telle décision depuis plusieurs mois.

"Nous avons la conviction qu'elle aidera à faire la différence, et que bientôt, les forces négatives et les groupes armés ne seront plus qu'un mauvais souvenir", a indiqué Raymond Tshibanda, le ministre des affaires étrangères de la RDC.

La 2098 dote en en effet la brigade d'intervention rapide d'un mandat offensif afin d'empêcher l'expansion des groupes armés, de les neutraliser et de les désarmer.

Objectif: la stabilisation de l'Est du pays.

Le Rwanda a salué l'adoption de la résolution.

Mais il a insisté sur la nécessité de s'assurer de l'impartialité de la composante militaire de la MONUSCO.

Kigali a été accusé à plusieurs reprises par des experts de l'ONU d'aider et d'équiper le M23 dans l'Est de la RDC.

D'après les autorités rwandaises, la nouvelle dynamique de consolidation de la paix que suscitera la mise en oeuvre de la 2098 permettra au Conseil de se libérer des idées préconçues.