Un savon contre le paludisme

Image caption Un prototype du Faso Soap.

Deux étudiants au Burkina Faso ont remporté un prix aux Etats-Unis pour leur invention: un savon anti-moustique destiné à lutter contre le paludisme.

Le Faso Soap “a la capacité de repousser les moustiques, et celle de tuer les larves de moustiques”, explique le Burkinabè Moctar Dembélé, un des deux inventeurs, avec Gérard Niyondiko, un Burundais.

Les jeunes chercheurs ont reçu un prix dans le cadre du concours "Global Social Venture Competition" de l'université de Berkeley aux Etats-Unis.

Ce savon de toilette, qui peut également être utilisé pour la lessive, est composé d'ingrédients naturels (citronnelle, karité) et d'autres herbes tenues secrètes.

Des tests réalisés à l'échelle humaine à Ouagadougou ont déjà montré l'efficacité du produit, mais elle doit encore être certifiée scientifiquement.

“Nous avons distribué des prototypes du savon à un échantillon d'étudiants ici à l'école”, explique Gérard Niyondiko, “et les résultats sont satisfaisant.

A l’avenir, nous pensons réaliser des tests beaucoup plus larges, dans des laboratoires plus appropriés, pour la validation scientifique”.

Alors que le paludisme tue un enfant par minute en Afrique, ils ne prétendent pas pouvoir éradiquer la maladie mais évoquent "un élément de prévention accessible à tous".

“Nous nous sommes intéressés à un produit de grande consommation”, indique Moctar Dembélé.

“Nous savons que tout le monde utilise du savon, contrairement aux autres solutions de prévention comme les moustiquaires, qu’il faut ré-imprégner régulièrement, et d’autres comme les crèmes et les spray, inaccessibles aux population vu le coût”.

Les deux étudiants veulent monter leur entreprise et commercialiser le Faso Soap au prix d'un savon local.

Lire plus