Somalie: Londres ouvre son ambassade

Image caption Les soldats britanniques font flotter l'Union Jack à la nouvelle ambassade à Mogadiscio, le 25 avril 2013.

Le Royaume-Uni a ouvert sa nouvelle ambassade à Mogadiscio en Somalie, en présence du ministre britannique des Affaires étrangères William Hague.

Londres n’avait pas eu d’ambassade dans le pays depuis 1991, quand a éclaté la guerre civile.

Le Royaume-Uni devient le premier pays de l’Union européenne à rouvrir une ambassade dans la capitale somalienne, depuis la mise en place du gouvernement fédéral de Somalie l’an dernier.

"La Somalie a connu des changements énormes au cours de l'année écoulée et continue à faire face à d'énormes défis. Nous ne devons pas sous-estimer les efforts soutenus qui seront nécessaires, en Somalie et de la part de ses partenaires internationaux, pour s'assurer que la Somalie continue à faire des progrès", a déclaré William Hague, aux côtés du président somalien Hassan Cheikh Mohamoud.

L'ouverture de l'ambassade est la preuve "de l'engagement du gouvernement britannique à travailler avec le gouvernement fédéral somalien alors qu'il reconstruit son pays après deux décennies de conflit", a souligné le ministre britannique des Affaires étrangères.

Image caption Le président somalien président somalien Hassan Cheikh Mohamoud (à gauche) serre la main de William Hague, ministre britannique des Affaires étrangères.

Il a ouvert le bureau central de l’ambassade à l'aéroport international de Mogadiscio, lors d’une brève cérémonie et une levée de drapeau.

L’ambassadeur britannique Matt Baugh, qui travaillait depuis Nairobi au Kenya pour des raisons de sécurité, emménagera dans le bureau.

Le reste du complexe ne devrait pas être achevé avant fin juillet.

Londres accueillera le 7 mai une grande conférence sur la Somalie, co-presidée par le Premier ministre britannique David Cameron et le président somalien Hassan Cheikh Mohamoud, et destinée à mobiliser les partenaires internationaux pour aider à la reconstruction du pays.