Record pour le tourisme en Afrique du Sud

Jacob Zuma
Image caption 9,2 millions de touristes ont visité l'Afrique du Sud en 2012, un record.

Avec 9,2 millions de visiteurs, les chiffres du tourisme en Afrique du Sud ont battu des records en 2012.

Le président sud-africain Jacob Zuma a précisé jeudi matin que la croissance des arrivées de voyageurs internationaux était de 10,2 %.

C'est plus du double de la moyenne mondiale (4%) de l'année 2012 annoncée par l'Organisation Mondiale du Tourisme.

"Cette croissance phénoménale du tourisme est la preuve que nous savons nous distinguer dans un marché concurrentiel. Elle montre que la réputation de l'Afrique du Sud comme une destination touristique sympathique, accueillante, inspirante et unique continue de croître", s'est réjoui le président cité par l'AFP, rappelant que le pays de l'apartheid était un "paria" il y a encore une vingtaine d'années.

72 % des visiteurs viennent du continent africain (+15,1% par rapport à 2011).

Dans la partie non-africaine restante, on compte une bonne moitié de touristes européens malgré la crise économique.

"Le Royaume-Uni continue d'être le principal marché du tourisme en Afrique du Sud avec 438 023 touristes en 2012 (+4,2 % par rapport à 2011)" selon un communiqué de presse du Ministère du tourisme.

De nouveaux marchés depuis 2010

L'effet Mondial 2010 permet de comprendre l'autre partie de la vague récente de touristes non-africains.

En effet, une large partie est arrivée des pays émergents dont le nombre a littéralement explosé avec une augmentation de 56 %.

La Chine passe à la quatrième place avec 132 344 visiteurs, un total qui a triplé depuis 2009 selon Jacob Zuma.

Mais les Brésiliens (78 376 visiteurs) se sont aussi découvert il y a peu un intérêt pour le pays.

"Avant la Coupe du monde de 2010, l'Amérique latine n'était pas un marché pour nous", constate Jermaine Craig, porte-parole de l'agence publique South Africa Tourism, cité par l'AFP.

En revanche, les visiteurs étrangers n'ont pas fait décollé les dépenses qui ont été de 7,6% l'an dernier.

D'ailleurs pour le spécialiste du tourisme, ce sont les voyageurs africains, principalement venus du Nigéria, de la République démocratique du Congo ou de l'Angola qui sont les plus dépensiers : "Ils sont moins nombreux, mais ces gens dépensent deux ou fois plus que les Européens!"

Le gouvernement sud-africain veut accueillir 15 millions de visiteurs étrangers d'ici 2020. Sans oublier les Sud-Africains visitant leur propre pays, plus de la moitié du chiffre d'affaires du secteur.