Bozizé quitte le Cameroun

Bozizé était arrivé au Cameroun le 24 mars dernier après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka.
Image caption Bozizé était arrivé au Cameroun le 24 mars dernier après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka.

Le président déchu de la Centrafrique François Bozizé a quitté le Cameroun pour une destination non encore officiellement confirmée.

Jean-David Mihamlé

BBC Afrique, Yaoundé

Bozizé, arrivé au Cameroun le 24 mars dernier après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka, a quitté dimanche l'aéroport international de Yaoundé en fin de soirée.

Précédé d'une faible escorte des éléments de la sécurité présidentielle camerounaise, François Bozize a voyagé en passager ordinaire, accompagné d'un garde du corps et d'une de ses épouses.

Vol commercial

Il a embarqué dans un vol commercial de la Kenya Airways en partance pour Nairobi. Mais des sources ont indiqué à la BBC que son point de chute devrait être Johanesbourg en Afrique du Sud.

Il est difficile à l'heure actuelle de dire avec précision si c'est un départ définitif du Cameroun ou alors un simple voyage à l'étranger.

Après avoir séjourné dans un célèbre hôtel de Yaoundé, Bozizé et une partie de sa famille avaient été transférés dans une villa du quartier résidentiel du Golf, au nord de la capitale camerounaise à proximité du palais présidentiel.

Transit

Contrairement à son prédessesseur Ange Félix Patassé, accueilli à Yaounde après sa chute en 2003, pour quelques jours avec obligation de réserve, Bozizé, officiellement en transit au Cameroun, semblait bénéficier d'une espèce de traitement de faveur, ce qui faisait grincer des dents à Bangui.

Début avril, le président déchu a accordé une série d'interviews pour fustiger les nouvelles autorités centrafricaines pour ses supposés dérives et soutiens exterieurs.

Certains interprètent le mandat d'arrêt international émis par Bangui contre François Bozizé comme une tentative des autorités de Bangui de forcer la main aux autorités camerounaises afin qu'elle se débarasse de leur hôte.