Un accident de mine endeuille la RCA

Un accident de mine endeuille la RCA
Image caption Le Président Djotodia qui se dit attristé par l'accident a décrété un deuil national de trois jours

Les autorités centrafricaines ont décrété un deuil national de trois jours après l'effrondrement d'une fosse minière qui a tué une quarantaine de personnes.

La nouvelle de l'effondrement a été annoncée par la présidence centrafricaine évoque cause un éboulement de terre due à de fortes pluies diluviennes.

L'accident s'est produit dimanche dans la mine d'or de Ndassima, dans la préfecture de la Ouaka à environ450 km à l'est de la capitale, Bangui.

Les autorités disent craindre que le bilan ne s'alourdisse dans les prochaines heures et les prochaines jours.

Le deuil national décrété suite à cette tragédie est observé à partir de mardi et les drapeaux sont en mis en berne sur toute l’étendue du territoire national.

La Centrafrique figure au top cinq des plus gros producteurs mondiaux de diamants et d'or.

Le président Djotodia a récemment affirmé que l'industrie minière fait vivre aujourd’hui plus de 900 000 centrafricains.

Mais il s'agit d'une production artisanale, avec des exploitants se mettant en petits groupes ou en coopératives pour fonctionner.

Felix Derabozoumana, président du centre d’information et de promotion des activités minières en Afrique Centrale, cette production permet d’assurer aux exploitants un minimum quotidien.

L’exportation du diamant en Centrafrique est une importante source de provision du produit national brut.

Selon les statistiques du ministère du commerce, le diamant constitue la deuxième ressource de la Centrafrique après le bois; il représente environ 45% des exportations du pays.