Trois morts à la prison Maca

Des soldats devant la prison centrale d'Abidjan
Image caption Des soldats devant la prison centrale d'Abidjan

Au moins trois prisonniers ont été tués lors d'une émeute dans la prison principale d’Abidjan.

Un des prisonniers a déclaré à la BBC que les échauffourées ont commencé lorsque les autorités ont tenté de transférer un prisonnier qu'elles soupçonnaient de vouloir s'évader.

Notre correspondante Valerie Bony affirme que des négociations étaient en cours mercredi soir et que des renforts de gendarmes et de policiers etaient arrivés sur les lieux.

La Maca détient certains des prisonniers les plus violents de Côte d'Ivoire.

Elle est également utilisée pour détenir certains partisans de l'ancien président Laurent Gbagbo.

Le prisonnier, qui a voulu garder l’anonymat, a déclaré à BBC Afrique que les cellules ont été incendiées avant que les gardiens n’y soient envoyés pour rétablir l'ordre.

Un gardien a été sévèrement battu et "laissé pour mort" après avoir été maîtrisé par les detenus, avant que les renforts des forces de sécurité aient utilisé des balles réelles.

«C'était une mutinerie à la prison qui a été rapidement maitrisé pour éviter qu’elle ne soit incontrôlable ».

Le lieutenant Moussa Doumbia, chef de l'unité envoyée pour réprimer le soulèvement, a déclaré à l’agence de presse Reuters qu’il y a eu trois morts.

Mais selon notre correspondante, la situation n'a pas encore été totalement maitrisée et des soldats équipés de lances roquettes ont été déployés à l'extérieur de la prison.