RCA: violence dans le nord-ouest

Des combattants du Séléka
Légende image,

Des combattants du Séléka

Des affrontements entre ex-rebelles Séléka et groupes d'autodéfense dans le nord-ouest du pays ont fait au moins 30 morts.

Selon une source militaire, les violences ont commencé mardi dans la localité de Garga, à environ 200 km au nord-ouest de Bangui.

Les hostilités auraient débuté lundi par une attaque des comités d'autodéfense contre le village minier de Garga.

La riposte des ex-rebelles Séléka a poussé les habitants à se réfugier dans la brousse et dans la localité voisine de Yaloké.

Les groupes d'autodéfense ont été constitués par des paysans pour se défendre contre les attaques et les exactions des ex-rebelles.

Le président de transition Michel Djotodia a officiellement dissous le mouvement Séléka qui l'a porté au pouvoir et mis hors la loi les combattants de l'ex-rébellion, à l'exception de ceux qu'il a intégrés dans les forces de sécurité.