Algérie: un dessinateur de presse arrêté

Image caption Le président Bouteflika, en convalescence depuis plusieurs mois. Le délit d'offense au président est lourdement sanctionné en Algérie

L'affaire n'a pas été rendue publique par la justice algérienne.

Le caricaturiste Djamel Ghanem, 38 ans, a été placé sous contrôle judiciaire à Oran, dans l'ouest algérien, pour « offense au président de la République ».

C'est lui-même qui l'a affirmé à la presse algérienne privée.

La plainte a été déposée par son propre journal, La Voix de l'Oranie, alors que la caricature n'était qu'à l'état d'esquisse et n'avait pas été publiée.

Le dessin n'est d'ailleurs pas signé. Il faisait allusion à la maladie du président Abdelaziz Bouteflika, en convalescence depuis plusieurs mois, et à l'intention qu'on lui prête de vouloir briguer un quatrième mandat de cinq ans en avril 2014.

Le journal de Djamel Ghanem, La Voix de l'Oranie, avec qui il est en conflit pour une histoire de salaires non payés depuis 2007, l'a suspendu pour une durée indéterminée.

Il l'a également poursuivi en justice, pour "abus de confiance" et "tentative de nuire" au quotidien en essayant de publier, à l'insu de ses responsables, la caricature considérée comme « attentatoire à la personne » du chef de l'Etat.

Le caricaturiste a réfuté cette version, qu'il a qualifiée de « pure affabulation. »

Pour rappel, un jeune blogueur de l'ouest algérien, Abdelghani Aloui, 24 ans, est incarcéré à la prison de Serkadji à Alger depuis le 25 septembre, pour avoir publié des photos-montages et des caricatures du chef de l'Etat.

Moins d'un mois plus tard, le ministère algérien de la Défense, a brandi le carton jaune à l'encontre de Saad Bouokba, chroniqueur au quotidien arabophone El Khabar, accusé d'acharnement clair et d'attaque manifeste contre l'institution militaire.

Ces différentes affaires sont qualifiées par des journaux privés algériens d'atteintes à la liberté de la presse et d'expression.

Ils redoutent leur multiplication à mesure qu'approche l'élection présidentielle d'avril prochain.