Incursion de Boko Haram au Cameroun

Le poste frontière de Banki entre le Nigeria et le Cameroun Copyright de l’image AFP
Image caption Le poste frontière de Banki entre le Nigeria et le Cameroun

Des militants de Boko Haram issus du Nigéria ont franchi la frontière camerounaise mercredi avec armes, véhicules et munitions.

Pris en chasse par l’armée nigériane, les membres du groupe islamiste cherchaient une base de repli dans la localité de Banki, à l’extrême nord du Cameroun.

De leur côté, les autorités camerounaises ont confirmé la participation des troupes camerounaises dans les combats entre l’armée nigériane et les membres de Boko Haram.

Les affrontements qui se sont déroulés à la frontière entre le Cameroun et le Nigéria ont fait au moins un mort et cinq blessés.

Selon les témoignages des habitants, quelques bombardements ont été entendus.

Des bâtiments et véhicules ont été endommagés.

Les forces de l’ordre camerounaises ont procédé à l’arrestation de 5 personnes, dont certaines sont soupçonnées d’appartenir à la secte islamiste.

Le Cameroun et le Nigeria ont signé un accord de coopération transfrontalière prévoyant le partage des informations sur les questions de sécurité et l’organisation d’opérations conjointes en cas de menace sécuritaire.

Yaoundé, qui craint que le nord du Cameroun se transforme en base de retranchement pour Boko Haram, a récemment réorganisé et renforcé son dispositif sécuritaire à la frontière avec le Nigéria.