Tchad-Centrafrique: frontière fermée

Idriss Deby déclare  que la frontière de son pays avec la Centrafrique sera fermée jusqu'à ce que la crise centrafricaine soit  résolue Copyright de l’image AFP
Image caption Idriss Deby déclare que la frontière de son pays avec la Centrafrique sera fermée jusqu'à ce que la crise centrafricaine soit résolue

Selon Idriss Deby, cette décision sera maintenue "jusqu’à ce que la crise centrafricaine soit résolue".

"Tout Tchadien qui désire rentrer chez lui avec ses biens, nous lui ouvrirons grandement la frontière. Mis à part ce cas précis, personne n'est autorisé à franchir cette frontière", a déclaré le président tchadien.

Il a annoncé cette décision lors d’une tournée dans le Sud de son pays.

Il estime que la fermeture de la frontière permettra d’éviter les infiltrations de combattants armés centrafricains susceptibles de semer le trouble au Tchad.

Des milliers de personnes fuyant les violences en Centrafrique ont traversé la frontière pour se retrouver au Tchad.

La Centrafrique est déchirée depuis plus d’un an par des violences qui ont fait des milliers de morts.

Le départ du président Michel Djotodia en janvier dernier, salué dans le pays comme à l’étranger, n’a pas marqué la fin de ces violences opposant la communauté chrétienne à celle des musulmans, dont fait partie l’ex-président.