Centrafrique: jeunes musulmans tués

Image caption Un véhicule surchargé évacuant des musulmans hors de Bangui au mois de février 2014.

En République centrafricaine, au moins trois jeunes musulmans ont été tués et mutilés dimanche 25 mai alors qu'ils assistaient à un match de football organisé dans le cadre du processus de réconciliation.

Cette rencontre faisait partie des initiatives visant à rapprocher les rebelles Séléka et la milice anti-balaka après la vague de violence de ces derniers temps.

D'après Ousmane Abakar le porte-parole de la communauté musulmane en Centrafrique contacté par la BBC, le match a commencé mais il a été interrompu par des miliciens anti-balaka qui ont enlevé des musulmans présents puis les ont les massacrés.

Les victimes auraient eu des membres ou des organes arrachés. Les soldats burundais de la MISCA présents dans la zone ne confirment pas ces mutilations.

Sebastien Wenezoui, le coordinateur des anti-balaka cité par l'agence Reuters a condamné l'attaque et il a précisé qu'au total 10 jeunes ont été enlevés dans un incident par une faction de la milice dans le quartier de Boy Rabe à Bangui.