Centrafrique : intoxication alimentaire

Le prix des denrées alimentaires a considérablement augmenté depuis le début du conflit
Image caption Le prix des denrées alimentaires a considérablement augmenté depuis le début du conflit

65 personnes ont été victimes d’une intoxication alimentaire lors d’une soirée à Bangui, alors qu’ils regardaient un match de football.

Ces personnes, frappées de vomissements et diarrhées deux jours plus tard, ont ensuite été transportées à l’hôpital pour y être traitées.

Selon les victimes, il s’agissait de poulet et d’autres viandes achetées dans un marché et dans un supermarché local.

L’avocat du supermarché a organisé une conférence de presse et la justice ne s’est pas encore prononcée sur cette affaire.

Cette situation intervient quelques jours après que des groupes d’hommes armés ont volé des stocks de produits avariés en provenance du Cameroun destinés à être détruits ou brûlés.

Le correspondant de la BBC en Centrafrique explique que la crise alimentaire qui fait rage dans le pays rend les gens dépendants des importations en provenance de Douala.

Selon le correspondant de la BBC, le Ministère du Commerce et de l’Industrie a alerté la population contre les dangers liés à la consommation de ces denrées avariés écoulés sur les marchés de Bangui par ces groupes armés, majoritairement anti-balakas selon notre correspondant.

Le prix des denrées a augmenté considérablement depuis le début du conflit en mars 2013. Alors que 3 000 FCFA étaient suffisant pour nourrir une famille de 6 personnes matin et soir, avec 4 000 FCFA aujourd’hui on ne peut nourrir qu’une famille de 4 personnes.

Lire plus