Nigeria : le bilan mortel s'alourdit

Copyright de l’image AP
Image caption Selon les autorités, les fondations du bâtiment n’étaient pas adaptées à un immeuble de cette taille.

La mort d’un homme politique de l'opposition zimbabwéenne a été confirmée jeudi suite à l’effondrement d’un bâtiment rattaché à une église à Lagos, au Nigeria.

Greenwich Ndanga était le président du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) au Mashonaland-Ouest.

La semaine dernière, au moins 80 personnes sont mortes dans l’incident.

La plupart des victimes étaient des fidèles sud-sfricains hébergés dans une auberge à plusieurs étages.

L’immeuble appartenant au célèbre télévangéliste nigérian TB Joshua s’est effondré le 12 septembre dernier.

Selon les autorités, les fondations du bâtiment n’étaient pas adaptées à un immeuble de cette taille.

Plus de 130 personnes ont survécu à l’accident, dont une sud-africaine qui a été tirée des décombres lundi, trois jours après l’incident.

Le président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma a confirmé mercredi la mort de 67 Sud-Africains dans l'effondrement.

Dès lors, une équipe de secours a été dépêchée au Nigeria pour essayer d’aider à localiser les autres ressortissants sud-africains.

Lire plus