S. Leone/confinement : Débuts difficiles

Plusieurs agents de santé se sont plaints d’avoir reçu leurs kits de distribution en retard. Copyright de l’image ap
Image caption Plusieurs agents de santé se sont plaints d’avoir reçu leurs kits de distribution en retard.

La population a entamé son deuxième jour de confinement général, après une première journée "difficile" pour les équipes chargées de sensibiliser les habitants sur Ebola.

Le gouvernement a instauré depuis vendredi un confinement général de la population dans un effort sans précédent pour lutter contre la propagation du virus Ebola.

Des milliers de volontaires ont commencé à sillonner le pays pour détecter des cas d’Ebola.

Ils distribuent un savon à chaque foyer, et alertent les services spécialisés s'ils découvrent des malades ou des morts.

"Les débuts de la campagne ont été vraiment très difficiles", a déclaré vendredi soir Steven Gaoja, qui dirige le centre national d'opération d'urgence contre Ebola.

Il a évoqué des problèmes de "logistique" sur le terrain et un "énorme nombre d'appels" au centre, qui a du mal à faire face.

Mais ces problèmes ont été progressivement "réglés" et la journée a été un "succès", a-t-il estimé, relevant "l'enthousiasme des Sierra-Léonais pour cet exercice".

Des problèmes de communication

Des critiques se sont également élevées face à cette opération inédite, pointant une préparation insuffisante et une mauvaise approche.

"Les superviseurs sont bien entraînés, mais les équipes qui visitent les familles dans certaines régions de l'ouest du pays n'ont pas été assez formées et ne sont pas en mesure de donner correctement des informations", a affirmé Abubakar Kamara, un responsable de l'association humanitaire Health for All (Santé pour Tous).

"Beaucoup d'entre eux (les volontaires) étaient trop jeunes pour participer à cet exercice et dans une ou deux maisons où j'ai assisté à leur intervention, ils avaient du mal à communiquer avec les familles", a-t-il ajouté.

L’ONG Action contre la Faim s'est dit également "très préoccupée par les conséquences de la mise en place de mesures coercitives de masse vis-à-vis d'une population déjà en souffrance et méfiante à l'encontre du système de santé".

L'épidémie Ebola a fait 2.630 morts depuis le début de l'année en Afrique de l'Ouest dont 562 en Sierra Leone.

Un contingent de 165 médecins et infirmières cubains est attendu en renfort ce week-end en Sierra Leone, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).