Museveni, victime de sa politique anti-gay

Image caption Le Président Y. Museveni

Un hôtel du Texas a refusé une chambre au président ougandais Yoweri Museveni en raison de la législation anti gay en vigueur dans son pays

Il se trouvait dans la ville texane d'Irving pour y rencontrer de potentiels investisseurs et des membres de la diaspora ougandaise.

C'est sous la pression de militants homosexuels que la réservation a été bloquée.

L'information a été confirmée par la porte-parole de la présidence Sarah Kagingo.

Le président ougandais a finalement trouvé une autre solution d'hébergement.

La législation ougandaise punit les relations homosexuelles d’une peine de prison à vie.

Plusieurs bailleurs de fonds ont suspendu certaines de leurs aides après la promulgation d'une nouvelle loi qui oblige les citoyens a dénoncer les homosexuels.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a comparé la loi aux législations de l'Allemagne nazie et de l'Afrique du Sud de l'apartheid.