10 Congolais accusés de complot anti-Kabila acquittés

Copyright de l’image AFP
Image caption Les accusés estiment quant à eux avoir été victimes d'un complot ourdi par Kinshasa et la police sud-africaine.

Un tribunal sud-africain a acquitté et libéré 10 Congolais qui étaient jugés depuis le mois d'août pour complot visant à assassiner le président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila.

Le juge a levé l'ensemble des charges, mais cinq hommes restent poursuivis pour "conspiration en vue d'assassinat", notamment Etienne Kabila qui se présente comme le demi-frère du président congolais.

Les hommes avaient été interpellés le 5 février 2013.

L'avocat des 10 Congolais acquittés ( Me Thesigan Pillay) a déclaré qu'il allait porter plainte pour les mauvais traitements subis pendant les deux ans que ses clients ont passé en prison.