Kivu: opération conjointe contre les ADF

Copyright de l’image AFP
Image caption Les rebelles ADF se sont installés à la frontière entre la RDC et l'Ouganda depuis le milieu de la décennie 1990.

Les Nations Unies et l’armée congolaise ont annoncé mercredi leur détermination à "éradiquer"» les rebelles ougandais accusés de récents massacres dans l’est de

la République démocratique du Congo.

Au cours d'une conférence de presse, le général Jean Baillaud, commandant adjoint de la force militaire de la Mission de l'Onu au Congo (Monusco) a indiqué que l'offensive conjointe Umoja lancée samedi contre ces Forces démocratiques alliées (ADF) va se poursuivre.

"Nous ne sommes pas encore arrivés au résultat attendu mais nous sommes vraiment déterminés et nous sommes sur la bonne voie", a-t-il assuré.

Cette opération avait été interrompue pendant près de trois mois et demi en dépit des massacres attribués aux rebelles de l'ADF qui ont coûté la vie à plus de 260 personnes dans le territoire de Beni.

Le général Baillaud a reconnu qu'"il y a une difficulté d'adversaire qui change en permanence de tactique, et un besoin encore affirmé d'être mieux renseigné".

Les rebelles ADF se sont installés à la frontière entre la RDC et l'Ouganda depuis le milieu de la décennie 1990.