Rwanda: la perpétuité requise pour Kizito Mihigo

Copyright de l’image
Image caption Rescapé du génocide de 1994, Kizito Mihigo est un chanteur prolifique, qui a composé plus de 400 chansons en 20 ans.

Un tribunal de Kigali a requis lundi la condamnation à la perpétuité contre le célèbre chanteur Kizito Mihigo accusé d'avoir préparé des attentats à Kigali.

Des lourdes peines de prison allant de 25 à 50 ans ont également été requises contre trois de ses co-accusés: un journaliste, un soldat démobilisé et une trésorière présumée du Congrès national rwandais (RNC).

Le RNC est un parti d'opposition dont la plupart des dirigeants sont des transfuges du Front patriotique rwandais (FPR), le parti au pouvoir.

Dans son réquisitoire, le procureur Boniface Budengeri a affirmé que "tous les suspects ont commis les crimes de formation d'un groupe criminel, de complot contre le gouvernement établi ou le président de la République et de complicité d'acte terroriste".

Kizito miliho, qui a plaidé coupable dès le début du procès, a une fois de plus imploré la clémence du chef de l'Etat, à qui il a demandé pardon et promis de ne plus se laisser influencer.

Le président Kagame l'avait toujours présenté comme un modèle pour les jeunes.

Rescapé du génocide de 1994, Kizito Mihigo est un chanteur prolifique, qui a composé plus de 400 chansons en 20 ans.