Djibouti: accord-cadre de sortie de crise

La coalition d'opposition s'était vue attribuer 10 sièges sur les 65 du Parlement en 2013.
Légende image,

La coalition d'opposition s'était vue attribuer 10 sièges sur les 65 du Parlement en 2013.

Le gouvernement djiboutien a annoncé mercredi avoir signé avec une coalition de partis d'opposition un accord de sortie de crise.

Cet accord obtenu après plusieurs mois de négociations ouvre la voix au retour de l'Union pour le Salut national (USN) à l'Assemblée nationale.

La coalition d'opposition s'était vue attribuer 10 sièges sur les 65 du Parlement en 2013. Mais, estimant avoir en réalité remporté les élections, elle contestait ce chiffre.

Dans un communiqué, le gouvernement salue "un accord historique qui va permettre l'exercice d'une démocratie apaisée".

De son coté, un responsable de l'USN a appelé à la prudence, rappelant qu'il ne s'agit que d'un "accord-cadre" et qu'il faudrait "attendre l'accord définitif" pour pouvoir vérifier "que les promesses se réalisent".

L'accord a été signé en présence du président Omar Guelleh et de Ahmed Youssouf, président de l'Union pour le Salut national.