Kenya : un témoin retrouvé mort

Image caption Des soupçons d'intimidation de témoins à charge sont évoqués depuis le début de l'enquête en 2010

Le corps mutilé de Meshach Yebeï, un témoin clé contre le vice-président William Ruto à la cour pénale internationale a été retrouvé par la police près d’une rivière à quelques jours de son témoignage.

La dépouille a été retrouvée près d'une rivière à 300km de la capitale Nairobi.

La victime avait été aperçue selon les medias plus d'une semaine plus tôt dans un véhicule banalisé dans la ville d'Eldoret à environ deux cents kilomètres du lieu de la découverte.

Le témoin devait s'envoler à La Haye pour la reprise du procès du vice-président kenyan William Ruto, poursuivi pour crimes contre l'humanité dans le cadre des attaques contre la communauté ethnique Kikuyu dans la vallée du Rift au cours des violences postélectorales de 2007 et 2008 au Kenya.

La question de l’intimidation des témoins est soulevée dans cette procédure depuis le début de l’enquête en 2010.

La Cour pénale internationale avait déjà annoncé l’émission d’un mandat d’arrêt contre un Kényan soupçonné d’avoir soudoyé ou tenté de soudoyer trois témoins de l’accusation.

Selon son communiqué, elle soupçonnait Walter Barasa, 41 ans, de corruption ou tentative de corruption de témoins dans le cadre "d’un projet criminel conçu par un cercle de membres de l’administration kényane".

La CPI a décidé vendredi 5 décembre d’abandonner ses poursuites contre le président kenyan Uhuru Kenyatta, accusé lui aussi de crimes contre l’humanité.

La procureure de la Cour Fatou Bensouda avait expliqué ne pas avoir assez de preuves "pour prouver, au-delà de tout doute raisonnable, la responsabilité criminelle présumée de Monsieur Kenyatta".

Le président kényan a estimé que la Cour pénale internationale lui avait donné raison et avait promis dans un message posté sur le réseau social Twitter de continuer à se battre pour que soient aussi abandonnées les charges contre deux autres Kényans, notamment son vice-président William Ruto.