Egypte : 215 nouvelles inculpations

Image caption Des milliers d’Egyptiens sont emprisonnés depuis la révolte des Frères musulmans contre la destitution du président Morsi en 2013.

En Egypte, le procureur de la République accuse 215 membres des Frères musulmans d’avoir utilisé l’Internet pour organiser de violentes manifestations à l’origine de la mort de six policiers au moins.

La justice égyptienne poursuit les mêmes personnes pour détention d’armes et de munitions sans autorisation.

Il est reproché aussi aux mis en cause d’avoir fondé une association baptisée les "Brigades Helwan", après que les Frères musulmans ont été déclarée organisation terroriste par le gouvernement égyptien.

Plus de la moitié des mis en cause ont été arrêtés. La justice a émis des mandats d’arrêt pour les autres.

Des milliers d’Egyptiens sont emprisonnés depuis les manifestations des Frères musulmans contre la destitution du président Mohamed Morsi par l’armée, en juillet 2013.