RDC : l’armée congolaise reprend du terrain

Copyright de l’image Getty

L'armée congolaise a repris plusieurs villages jusque-là tenus par des rebelles hutu rwandais des FDLR dans l'est du pays.

Les FDLR ont été délogés des villages de Mulenge, Kitavu et Lemera.

L’armée affirme que les rebelles se sont retranchés dans les forêts environnantes où les forces loyalistes les poursuivent.

L’armée a annoncé que trois rebelles avaient été tués lors des affrontements et neuf autres capturés.

C’est le résultat de l’offensive menée depuis mardi par les forces régulières dans le territoire d’Uvira, à la frontière avec le Burundi. Selon le HCR, près de 250 000 réfugiès hutu sont encore dans l'Est de la RDC.

Des rebelles, estimés au nombre 1 400 par l'ONU, prétendent qu'ils protègent leur famille.

Les rebelles hutus rwandais, présents à l’Est de la RDC depuis près de 20 ans, sont régulièrement accusés de commettre des exactions contre les populations civiles.

Ils sont également soupçonnés de participer à de lucratifs trafics de ressources naturelles.

La Mission de l'ONU en RDC avait promis aux autorités congolaises un soutien lors de cette offensive contre les FDLR.

Mais elle l'a retiré lorsque Kinshasa a refusé de changer deux généraux chargés de piloter les opérations au Nord-Kivu soupçonnés d’avoir commis de graves violations des droits de l'Homme.

Un habitant de Lemera a confié que la situation était calme jeudi matin et que les détonations avaient cessé.

Lire plus