Mali : des casques bleus "affamés"

Copyright de l’image
Image caption 250 casques bleus suédois sont basés à Tombouctou, au nord du Mali.

Les rations des casques bleus suédois basés à Tombouctou au Mali ont été augmentées, après qu'ils se soient plaints d'être affamés.

Le lieutenant-colonel Carl Magnus Svensson a déclaré à la BBC que les rations alimentaires sont passées de 1,800 calories par jour à 4,000-4,500.

Un soldat a indiqué au journal suédois Dagens Nyheter qu'il avait perdu au moins de 80 kilos au Mali.

La mission des Nations-Unis s'est déployée en 2013 au nord du Mali suite à une opération militaire menée par la France pour endiguer l'avancée des combattants islamistes.

La correspondante de la BBC Alex Duval Smith, présente à Bamako, affirme que 250 soldats suédois font partie de la force de maintien de la paix, comprenant 10,000 hommes au total.

La pénurie alimentaire a été auparavant signalée par les troupes tchadiennes, protestant au fil des mois contre le manque de nourriture fraîche dans les rations des Nations-Unies, a indiqué la correspondante.

Selon le journal Dagens Nyheter, les soldats suédois se sont amaigris à tel point que leur cage thoracique étaient apparentes.

Le lieutenant-colonel Svensson a dit à la BBC que les Suédois ont été obligés de faire eux-mêmes à manger et "qu'ils souhaitaient plus de fruits et légumes".

Il a ajouté qu'il était primordial pour les soldats de ne pas acheter de provisions aux commerçants, pouvant priver à leur tour les civils de nourriture fraiche.

Notre reporter affirme qu'il y a des différences de traitement selon les nationalités des troupes présentes au sein de la force de maintien de la paix des Nations-Unies.

La majorité des casques bleus sont issus d'Afrique. Les lois concernant leurs conditions de vie et alimentaires sont différentes de celles des Suédois et des Français, qui dorment dans des tentes climatisées, ajoute la reporter.