Burundi: Adolphe Nshimirimana inhumé

La cathédrale Regina Mundi, dans la capitale du Burundi, a reçu beaucoup de monde, à l’occasion des obsèques du lieutenant-général Nshimirimana, l’ancien directeur des services de renseignement burundais.

Image caption Les obsèques d'Adolphe Nshimirimana.

Il a été inhumé à Kamenge, un quartier de Bujumbura, après une messe à la cathédrale, selon la correspondante de BBC Afrique.

Le nouveau vice-président du Burundi, les présidents des deux chambres du Parlement, des ministres et des parlementaires du parti au pouvoir notamment, ont participé aux obsèques, en présence des parents et proches d’Adolphe Nshimirimana.

Le président Pierre Nkurunziza, dont il était considéré comme un bras droit, n’a pas participé au dernier hommage rendu à l’ancien directeur des services de renseignement et de la sécurité nationale.

Les chefs de l’opposition et les diplomates accrédités à Bujumbura n’étaient pas non plus présents.

Copyright de l’image no credit
Image caption Adolphe Nshimirimana a été inhumé à Kamenge, le quartier qu'il habitait à Bujumbura.

La télévision et la radio d’Etat ont interrompu leurs programmes pour retransmettre en direct les obsèques.

Selon les autorités judiciaires du Burundi, cinq personnes identifiées comme faisant partie des "exécutants" de l’assassinat d’Adolphe Nshimirimana ont été arrêtées.

L’ancien directeur des services de renseignement a été tué par un tir de roquette, à Bujumbura, le 2 août dernier.