Côte d'Ivoire : Ouattara investi

Alassane Ouattara a été solennellement investi mardi à Abidjan président de la Côte d'Ivoire pour un mandat de cinq ans, en présence de plusieurs dirigeants africains.

Copyright de l’image

"Devant le peuple souverain de Côte d'Ivoire, je jure solennellement sur l'honneur de respecter et de défendre fidèlement la Constitution, de protéger les droits et libertés des citoyens, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans l'intérêt supérieur de la nation", a déclaré M. Ouattara la main droite levée, devant les membres du Conseil constitutionnel

"Que le peuple me retire sa confiance et que je subisse la rigueur de la loi si je trahis mon serment", a poursuivi M. Ouattara, 73 ans, vêtu d'un costume sombre.

La prestation de serment s'est déroulée en présence des présidents sénégalais Macky Sall, président en exercice de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et béninois Thomas Boni Yayi, président en exercice de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ainsi que du corps diplomatique accrédité en Côte d'Ivoire.

"Notre pays a remporté une grande victoire dont le mérite revient à chaque Ivoirien. La Côte d’Ivoire a pu démontrer qu’elle était capable d’organiser des élections dans le pays sans aucune violence. Cette élection a prouvé la détermination des Ivoiriens à tourner la page de la violence", a déclaré le président ivoirien.

Selon le président fraichement réélu, les Ivoiriens doivent accélérer les fruits de la redistribution de la croissance.

"Les bonnes perspectives économiques doivent profiter en priorité à notre jeunesse. Je suis persuadé que nous allons assister à une réduction du chômage des jeunes dans les mois ou années avenir", a-t-il dit.

Copyright de l’image

M. Ouattara a aussi abordé le rôle important des femmes dans la société ivoirienne.

"Il nous faut une plus grande représentativité des femmes dans les instances de décision tant dans le secteur public que privé", a-t-il dit précisant que le FAFCI (Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire) sera augmenté.

Le chef de l’État a rappelé la "nécessité de renforcer le processus de réconciliation".

"Tous les acteurs politiques doivent faire encore plus. Je le ferai, je continuerai à tendre la main",a-t-il ajouté.

Cette cérémonie intervient au lendemain de la validation par le Conseil constitutionnel de la réélection du sortant Alassane Ouattara dès le premier tour de la présidentielle du 25 octobre avec 83,66% des suffrages.