Burundi : le pouvoir accuse la Belgique

Copyright de l’image none
Image caption "Le CNDD-FDD n’a jamais préparé et ne préparera jamais un génocide".

Le parti au pouvoir au Burundi a accusé mercredi la Belgique d'armer" l'opposition dans l'objectif de "recoloniser" le pays.

Le président du Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD) pointe du doigt « des lobbies belges qui font des déclarations apocalyptiques" concernant "un génocide" au Burundi.

Dans un communiqué Pascal Nyabenda estime que la démarche de la Belgique vise "la recolonisation du Burundi et de son peuple".

Image caption Pascal Nyabenda, président du CNDD-FDD

L'ancienne puissance coloniale, héberge de nombreux opposants burundais en exil et a suspendu son aide depuis le début de la crise.

Au lieu de "crier au génocide", la Belgique devrait "encourager" les populations des quartiers contestataires à "remettre les armes détenues illégalement" à la police, a insisté M. Nyabenda.

Il a ajouté que son parti "n’a jamais préparé et ne préparera jamais un génocide".

Ces derniers jours, la communauté internationale a multiplié des mises en garde contre des violences à caractère au Burundi.