Habré : dernier témoin à la barre

Copyright de l’image AFP
Image caption Hissène Habré lors de son procès devant les Chambres africaines extraordinaires

A Dakar, les Chambres africaines extraordinaires ont entendu mardi le dernier témoin du procès d’Hissène Habré.

L'ancien président tchadien est poursuivi pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et torture.

Son procès qui s’est ouvert en juillet dernier doit déterminer s'il a personnellement ordonné la mort et la torture de milliers d'opposants politiques et de membres d'ethnies rivales.

Au total, une centaine de témoins ont été appelés à la barre lors de ce procès.

« On a entendu des témoignages accablants, des tortures, des massacres, des corps qui restaient dans les prisons pendant des journées entières », rapporte Reed Brody, porte-parole d'Human Right Watch.

Les plaidoiries des avocats devraient intervenir en début d’année pour un verdict vers la fin mai. La répression durant le régime d’Hissène Habré a fait 40.000 morts, selon les estimations d'une commission d'enquête tchadienne. Il encourt jusqu'aux travaux forcés à perpétuité.

Lire plus