Guinée: Condé gracie l'opposant Bah Oury

Copyright de l’image
Image caption Le chef de l'UFDG, Cellou Dalein Diallo (G) et Alpha Condé lors d'une récente rencontre à Conakry

Alpha Condé a accordé la grâce présidentielle à Bah Oury, un farouche opposant condamné pour atteinte à la sûreté de l'Etat.

Selon un décret lu à la radio publique à la veille de Noël, le président Alpha Condé a accordé la grâce à Amadou Oury Bah, vice-président de l'UFDG, première formation de l'opposition.

Le virulent opposant avait été condamné à perpétuité par contumace pour atteinte à la sureté de l'Etat en 2011.

Considéré comme l'un des principaux instigateurs de l'attaque armée contre le domicile privé du chef de l'Etat guinéen dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011, M. Oury s'est exilé en France en compagnie de trois autres fugitifs.

Le fondateur de l'UFDG est désormais libre de rentrer en Guinée après environ cinq années d’exil.

Au total 171 personnes, dont plusieurs opposants au régime Condé, sont concernées par cette grâce présidentielle accordée par Alpha Condé.