RCA : “le processus électoral continue”

  Fidèle Ngouandjika, candidat indépendant estime que la solution n’est pas d’arrêter le processus électoral. Copyright de l’image

L'Autorité nationale des élections et le gouvernement de Centrafrique ont exclu mardi d'arrêter le processus électoral, comme l'exige une vingtaine de candidats à l'élection présidentielle.

Réunis lundi, ils ont dénoncé une mascarade, après la publication de résultats partiels donnant une avance à Faustin Archange Touadéra, un proche de l'ex-président Francois Bozizé.

Par ailleurs, certains candidats se sont désolidarisés de la démarche pour plaider en faveur de la poursuite de l’actuel processus.

C’est le cas de Fidèle Ngouandjika, candidat indépendant, l’un des outsiders, qui pense que la bonne solution n’est pas de se mettre à l’écart pour embraser le système.

Le Premier Ministre de transition et président du Comité de suivi des élections en Centrafrique, Mahamat Kamoun, a demandé aux candidats de se conformer à la loi.

La France a appelé aujourd'hui les acteurs politiques centrafricains à "faire preuve de responsabilité.