Nigeria : une élection dans la douleur

Image caption Le vote à Bayelsa

Le gouverneur sortant, issu du PDP a été réélu. Mais le scrutin a été marqué par des violences.

Des observateurs électoraux ont exprimé leur déception suite au comportement des principaux partis politiques lors des élections municipales de Bayelsa.

D'après une organisation de la société civile, des agents électoraux ont été enlevés, menacés, agressés et des passants ont été blessés lors d'affrontements entre partisans rivaux.

Le groupe rapporte également que des urnes auraient été volées et certains résultats détruits. Des agents de formation politique auraient ‘’acheté des votes’’.

Seriake Dickson, réélu au poste de gouverneur de la région affirme que les violences liées au scrutin de ce weekend ont fait 14 morts.

Mais la police dément ce bilan qui n'a pas été confirmé de source indépendante.

L'élection des gouverneurs s'était déroulée au niveau national en avril 2015.

Mais le scrutin avait été reporté en début décembre pour l’Etat de Bayelsa.

Le vote avait été invalidé à cause de violences et d'irrégularités.

Cette fois-ci, les résultats ont été publiés officiellement.

Malgré ses ressources pétrolières, la région de Bayelsa est l'une des plus pauvres du Nigéria.

Le parti APC de Muhammadu Buhari avait peu de chances de l'emporter face au PDP de Goodluck Jonathan, largement majoritaire dans cette zone.